ILOH, quand le body devient fashion
ILOH, quand le body devient fashion

ILOH, QUAND LE BODY DEVIENT FASHION

Ilona HUYNH (15) et Malick DEREIX (MiM) Fondateurs d’Iloh.

Peu pratique et considéré comme une pièce de lingerie, le body a du mal à séduire les Françaises. Pour inverser cette tendance, Iloh innove pour en faire un vêtement de prêt-à-porter chic et tendance.

Lors de son échange au Canada en 2014, Ilona HUYNH découvre les body qui sont très appréciés par les Canadiennes pour supporter le froid. De retour en France, elle a beaucoup de mal à en trouver. Les rares modèles disponibles sont basiques, avec un choix limité de couleurs, de matières et des variations très simples au niveau de la forme du cou ou de la longueur des manches. Ilona HUYNH, en collaboration avec son compagnon Malick DEREIX, décident alors de lancer leur propre marque : Iloh. 

Innover pour attirer les clientes.

Si les deux jeunes entrepreneurs n’ont jamais carter l’éventualité de monter leur propre affaire, ils ne voulaient pas le faire sans avoir acquis, au préalable, une expérience professionnelle. Tout en développant la startup, Ilona travaille comme consultante au sein de Stanwell Consulting, un cabinet de consulting spécialisé dans la transformation et Malick entame un apprentissage chez Chanel. Suite à un benchmark et une étude de marché poussés, ils s’attaquent au principal frein de la vente : le manque de praticité et le côté hygiénique du vêtement. « De nombreuses femmes ont des réticences à porter un body, à cause de la fermeture située entre les jambes », souligne Malick. Pour contourner ces objections, le système de fermeture a été totalement repensé et remplacé par un fond en coton détachable au niveau du bas du ventre. « Finies les contorsions après un passage aux toilettes ! », ajoute Ilona.

De très bonnes perspectives.

Pour débloquer les fonds levés sur la plateforme de financement participatif Ulule, Iloh devait atteindre le palier de 200 précommandes. C’est aujourd’hui chose faite. « Nous allons lancer la production, constituer un stock et mettre en ligne notre site internet ainsi que notre plateforme de vente d’ici septembre », résume Malick. Pour commencer, la jeune marque va proposer sept modèles à la vente : 3 pièces intemporelles (les Premières Fois) et 4 body « Collections », une gamme limitée dans le temps, qui sera régulièrement renouvelée. « A terme, nous visons une dizaine d’articles par catégorie et la création d’une collection Couture avec un positionnement plu haut de gamme et sophistiqué », ajoute Ilona. En parallèle, pour accélérer leur développement, le couple est en pleine négociation pour trouver un troisième associé et de nouveaux investisseurs. Il se prépare aussi à participer aux Jeunes Créateurs (1) de La Redoute et à la levée de fond du cabinet Accuracy.

Houda GHARBI
(1) En partenariat avec Ulule, La Redoute met à l’honneur des jeunes startups, marques et créateurs, à travers une plateforme de vente en ligne dédiée.